03/10/2009

Mallemort - les chiens - 3

Et comme s'il avait deviné que son odeur ne me mettait pas en appétit, le dogue (Baron de son petit nom) revient se coucher juste à mes pieds sur la terrasse. Je constate que son arrière-train est la seule chose qui en ce moment, reste en place. Que sa tête, au gré des grattages de puces ou des regards de guetteur attitré, se trouve une fois à gauche, étirée sur le sol, une autre fois à droite, sur sa cuisse. Une souplesse qu'avec la meilleure volonté du monde je n'ai pas.

© Benoi Lacroix 2009

Mallemort-chiens-3p

Les commentaires sont fermés.