20/09/2010

Porvoo (Finlande) 2010

La superbe petite ville de Porvoo n'est qu'à une petite demi heure d'Helsinki, et ses ruelles attirent beaucoup de touristes qui viennent admirer les superbes bâtiments de bois admirablement (et miraculeusement) conservés depuis le 17e siècle et même avant. La cité, mainte fois illustrée par le peintre Albert Edelfelt que j'admire et dont j'ai vu et revu les toiles à l'Ateneum des années durant, a conservé tout son caractère. Contrairement à beaucoup de ville de ce charme, elle ne croule "pas trop" sous les parasols et les pots de fleurs. Ici, une courette en pente, colonisée par des buissons fleuris et des potagers, non loin d'une galerie d'art très, très intéressante. Ce croquis au brou de noix fait 30 cm de haut et 84 cm de large. Il est © Benoi Lacroix 2010

 

Porvoo_p.jpg

18/09/2010

Lahti (Finlande) 2010

Nouveau croquis issu de ma série finlandaise, avec une vue d'un petit café (en bois) dans le port de Lahti. Cette ville, au nord-est d'Helsinki, est plutôt connue pour ses tremplins de ski assez vertigineux. Devant le bâtiment, une foule déambulait ou venait charcher "le frais" au bord de l'eau (du lac). Il devait faire 30 degrés environ.

© Benoi Lacroix 2010

 

lahti_p.jpg

 

17/09/2010

Helsinki - gare centrale 2 (2010)

Nouveau croquis de la même gare, en plein centre d'Helsinki. C'est en fait (chronologiquement) le premier des deux croquis et (comme souvent dans ce cas) le plus sage. Il a été réalisé au marqueur sépia dans un autre moleskine qui fait 12,5 x 20,5 cm. On peut lire la marque "Sokos", une des marques de grandes surfaces scnadinaves, ici en pleines soldes. Helsinki, d'ailleurs, ne ressemble pas trop aux villes d'Europe centrale, elle a un petit côté exotique, un peu russe, un peu national romantique par endroits... C'est la neuvième fois que j'allais en Finlande et je la trouve toujours fascinante.  Aki Kaurismaki, les NITS, Dotremont, Jim Jarmush ne me contrediraient pas. Ce croquis est © Benoi Lacroix 2010.

helsinki-central-2p.jpg

 

16/09/2010

Helsinki - gare centrale 1 (2010)

Nouveau croquis (au brou de noix et au bambou) de ce séjour estival en Finlande, avec cette fois la gare centrale en ligne de mire.Un imposant bâtiment trônant en plein centre, dessiné par Eliel Saarinen. Autour de la gare, de la place place (Rautatientori) s'étend un quadrillage d'avenues commerçantes dont la prestigieuse Aleksanderinkatu (Avenue Alexandre) menant à la Cathédrale Saint Paul et la Place du Sénat. Ce 7 juillet, en pleines soldes, la foule se pressait, cherchait l'ombre dans les magasins ou les musées (comme le Kiasma, Musée d'art contemporain situé hors champ, juste à gauche). J'ai réalisé 2 dessins de cette gare depuis la même terrasse surélevée, tandis qu'un cortège de moines bouddhistes passait en chantant et tintinabulant.

Ce croquis (8,5 x 14 cm) est © Benoi Lacroix 2010.

 

helsinki-central-1p.jpg

 

15/09/2010

Petomäki 3 - Finlande 2010

Encore un croquis finlandais (juillet 2010) avec la même ferme de Petomäki (Hameenlinna), axé cette fois davantage sur la grange avec sa rampe typique. Sur la gauche figure la maison principale, derrière un buisson. Le croquis est au brou de noix et encre de chine, il est © Benoi Lacroix 2010.

petomaki-3p.jpg

 

12/09/2010

Helsinki (aéroport Vantaa)

Nouvelle petite incursion dans les souvenirs récents avec ma nouvelle collection de croquis finlandais. Ceci fut d'ailleurs le dernier croquis réalisé durant le voyage puisqu'il illustre l'attente pour l'embarquement au retour, à l'aéroport d'Helsinki-Vantaa. Nous sommes le 13 juillet 2010, le croquis a été réalisé dans mon mini moleskine, au marqueur sépia (fin), et le magazine le plus proche semble être le seul à m'avoir détecté. © Benoi Lacroix 2010

vantaa_p.jpg

10:05 Écrit par Benoi dans Finlande | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, aéroport, helsinki |  Facebook |

21/08/2010

Petomäki 2 - Finlande 2010

Maintenant que je constate que cela fonctionne sans trop de problèmes, je publie un autre croquis récent (quoiqu'antérieur à celui publié hier), un croquis du même lieu (Petomäki, à Hamëënlinna, en Finlande), mais ceci est le contrechamp. Précédemment, derrière la brouette (posée sur le coin de la vieille grange en bois rouge), on apercevait le corps de logis de la ferme (datant des années 50). Dans ce contrechamp, dessiné depuis la pelouse devant le corps de logis, on aperçoit également la brouette jaune, mais cette fois on a une vue plus claire de cette grange typique (avec ce balcon menant aux logements des valets), datant d'au moins 200 ans. Seule la partie que vous voyez à droite (à hauteur de la cible pour fléchettes) est très ancien, et à l'étage des peaux de bête tannées pendent encore à des perches. Le côté gauche (où est posée la brouette) ainsi qu'un autre côté hors champ, à droite, sont plus récents; en effet, le bâtiment se désagrégeait (le toit étant en écorces de bouleau), et le propriétaire a construit une grange plus grande autour de l'ancienne, avec un toit de tuiles plus récentes.

Je ne pourrais cacher que les maisons de bois sont un de mes sujets de prédilection depuis des années. Depuis mes premiers voyages en Finlande, dans les années 80, je collectionne les livres, je dessine à tour de pinceau tout ce qui ressemble à une cabane, j'adore cela.

Ce croquis est © Benoi Lacroix 2010 

Petomaki_3057p.jpg

10:24 Écrit par Benoi dans Finlande | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, ferme |  Facebook |

20/08/2010

Petomäki - Finlande 2010

 

Petomâki ("Beast Hill" en anglais) est un lieu-dit de la grande commune de Hamêênlinna, près de Lahti, en Finlande Méridionale. Au milieu de "nulle part" (entendez par là des kilomètres de pinèdes marécageuses, de champs de colza, de forêts parsemées de rochers immenses), se trouve cette ferme où je viens de passer 2 fabuleuses semaines. Si on excepte les moustiques (qu'on peut éloigner en se badigeonnant de crème à odeur goudronnée), c'est le paradis, où il n'est pas exclu (mais rare malgré tout) de rencontrer, dans la relative obscurité des courtes nuits (soit entre 1 et 2 heures du matin, tout au plus) un renard, un blaireau, un lynx, un élan, un loup ou même un ours. Je n'ai presque rien vu de tout cela mais me suis contenté, à la place, de réaliser certains croquis du lieu, dont ici, à l'aquarelle. Ce croquis, au format 27 x 35, est © Benoi Lacroix - juillet 2010.

Ce post (ou "note") constitue aussi (il faut bien se jeter à l'eau) ma première tentative de publication sous la nouvelle plateforme, aussi il est possible que vous y discerniez un "couac". Super, on dirait que cela fonctionne!

Petomaki_3056p.jpg

 

 

17:23 Écrit par Benoi dans Finlande | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, ferme |  Facebook |

17/01/2007

Deux bars

D'abord, le Bar "Le Bûcheron", Rue de Tivoli, à Paris, croqué le 14 avril 2001.

Ensuite, le "News" à Helsinki, en janvier 1998, dans une impasse de l'Aleksanderinkatu (Alexandergatan en suédois, et Avenue Alexandre en français). Un bar près de la célèbre Place du Sénat, où se déroulaient des concerts rock.

Entre les deux croquis, une similitude thématique assez frappante.





Je viens d'apprendre que ce blog avait fait l'objet d'un article de presse ce 10 janvier (Vers l'Avenir de Charleroi-Philippeville). Clin d'oeil au journaliste, donc: bonjour Vincent Pinton!

Paris-lebucheron_pNews-Helsinki-98p

00:29 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, paris, restaurant, finlande, helsinki |  Facebook |

20/10/2006

Ferme Carélienne (Seurasaari, Helsinki) - Suomi

"Vaattaitta" est le nom finnois pour désigner l'endroit où l'on range les étoffes (Clothes store) dans une ferme carélienne (Carelian Farm). Cette énorme ferme en rondins et ses dépendances se trouvait à Kaukala en Carélie (région frontalière Russo-finlandaise), elle a été démontée et remontée sur l'île boisée de Seurasaari à Helsinki. Cette île dont j'ai déjà parlé précédemment est un magnifique musée en plein air composé de bâtiments de bois de toutes les régions de Finlande.

Hangars à bateaux, huttes lapones, fermes, maisons bourgeoises ou paysannes avec tout leur ameublement d'époque... Des bâtiments sauvés du feu, puisque les Nazis, en quittant la Finlande, ont tout brûlé sur leur passage.

Ce croquis au crayon et aquarelle sur papier recyclé (pas idéal pour la luminosité des couleurs) date de septembre 1999.Vaateaitta_p

11:11 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, musee |  Facebook |

01/10/2006

Joensuu (Finlande)

Joensuu_pp

Dans les rues de Joensuu, dans l'est de la Finlande, je me suis arrêté un beau jour, il y a presque exactement 7 ans, devant cet ancien hôpital en bois. Nous ne sommes pas loin d'Ilomantsi, de Kuopio, en pleine Carélie (région frontalière avec la Russie). Cette ville n'est pas grande, mais elle possède une université.

23:53 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande |  Facebook |

05/09/2006

Manoir de Terva-Toppila (Finlande)

En février 1998, j'ai découvert la superbe petite ville d'Oulu, une ville côtière (finlandaise) du nord de la Baltique. Beaucoup de petits bâtiments en bois subsistent, contrairement à la moyenne des villes finlandaises que j'ai pu visiter.

Mais le plus beau bâtiment que j'ai pu y voir était le manoir de Terva-Toppila, au nord d'Oulu. Un manoir de bois, peint en blanc, à deux étages et corps double, au bout d'une allée de pierres aujourd'hui cernée d'usines, centrales électriques, et bâtiments de l'Université d'Oulu.

Mes amis finlandais qui connaissent ma passion pour les bâtiments en bois m'avaient fait la surprise. C'est Jorma et son petit garçon qui m'y conduisirent. Le manoir était calme, juste une personne aux cuisines, et parait-il, une équipe de "Nokia" qui occupait le sauna à l'autre bout du bâtiment. Oui, ce manoir était loué régulièrement pour des réceptions, et le siège de Nokia n'était pas loin, dans la ville du même nom. (Vous ne saviez pas que Nokia était le nom d'une ville? Ne croyez pas qu'il en va de même pour Marimekko, Kone ou Fiskars!)

Jorma et moi avons fait silencieusement le tour de ces salles ou régnaient la pénombre et le parfum doux du sauna. Le salon où s'était assis le général en chef Mannerheim, héros national, lors de son avancée pour la libération du pays, la salle de billard, les vieilles toiles au mur, les maquettes de bateaux, les objets d'époque, tout donnait à cette bâtisse une présence hors du temps. dans chaque pièce, un poêle scandinave en métal ou en faïence.

Ici, la salle de banquet "Pellepyy" (prononcer "pellépu-u") où 150 personnes peuvent prendre place. Je l'ai dessiné à mon retour à l'hôtel, encore impressionné par ma visite, et par la rencontre hors du temps qui s'y était déroulée juste à la fin de la visite.

En effet, commes nous gagnions la sortie, la propriétaire des lieux est entrée, en manteau et toque de fourrures, éclairée par les flambeaux. Elle a jeté toque et gants pour me serrer la main en me souhaitant "tervetuloa" (bienvenue) avec grand style. Une vision de début de siècle, que j'ai fixée par écrit, ici, sous mon croquis, pour ne pas oublier.

10:27 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, musee |  Facebook |

09/08/2006

Archipel Aland (Finlande)

Un des premiers croquis dans ce carnet italien relié cuir date de janvier 2002... Je me relis:

"La mer clapote sous la glace, le vent souffle. C'est le dernier jour en Finlande. Il y a même du soleil. - Rövik (Kemio), Aland Archipelago".

Il faudra revenir, et à la nuit tombée, s'asseoir sur les rochers dans l'espoir d'apercevoir une loutre, un chien viverrin, une famille d'élans traversant la mer d'île en île, un harle sortir précipitamment de son gîte.

Prendre le bac, observer les aigles et les grues tourner haut dans les nuages, boire une bière au sauna, pêcher au filet, faire un tour en barque, se baigner, visiter un château, camper sur une île.

Retrouver J. H. et peut-être d'autres, caresser un phoque empaillé au centre d'info du Parc naturel de l'archipel, se balader.

Quel programme! Et tout ça en compagnie des moustiques.

19:24 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bateau, finlande |  Facebook |

31/05/2006

Aleksanterinkatu (Helsinki)

Janvier 2000, les Helsingois dépriment par manque de lumière, car il n'y a même pas de neige pour éclairer le sol durant la longue nuit. Pour la septième ou huitième fois de ma vie, j'arpente les rues de la capitale finlandaise durant plusieurs jours, ou plutôt plusieurs nuits d'affilée, après une longue journée de caricatures.

Me voici dans Aleksanterinkatu (= Avenue Alexandre. "Katu" en Finnois est aussi l'équivalant du "gatan" suédois). C'est la rue commerçante chic qui mène à la fameuse cathédrale orthodoxe Uppenski et surtout à l'église Saint Paul (le seul bâtiment un tant soit peu connu des touristes, si on excepte l'Opéra et le musée Kiasma, dont j'ai déjà parlé). Cette avenue, sillonnée par les trams bleu sale, est bordée d'immenses immeubles massifs, véritables témoins de l'architecture national - Romantique, que l'on pourrait assimiler à l'art déco dans la forme, mais dont la "mission" fut de ressusciter, éveiller une prise de conscience de la culture finnoise (par rapport à la culture suédoise, alors dominante). L'architecte-clé de ce style fut Eliel Saarinen, et le peintre - chantre de la "Finnitude" fut Akselli Gallen - Kallela, dont le registre fut très proche de celui de Klimt.

Cet immeuble-ci, dont j'ai dessiné au crayon l'entrée majestueuse, reflète bien le style national-romantique: Porte large au linteau bas et travaillé, pierres massives (granit rose-gris), sculptures d'ours tenant des torches au balcon, fioritures inspirées du "Kalevala" (le mythe fondateur Finnois mis en image par gallen-Kallela), frises, colonnes massives, corniche large, portes cochères, ferroneries et vitraux. Mais aussi des inscriptions comme "Pohjola" et "Kullervo", dont je ne connais plus la signification.

À noter, en Finnois, "pharmacie " ("apotheek" en Néerlandais) se dit "apteekki". C'est ce qui se lit sur la vitrine de droite. De grandes lanternes de métal montent la garde, alors qu'alentours, on les a remplacées par des cubes de plexiglas terne, sur lesquels on lit de loinles numéros des immeubles.

Ici, en face, je venais d'acheter juste avant la fermeture, le CD fraîchement paru du groupe "Värttina" dont je suis fan, et dont j'avais pu voir quelques concerts.

00:18 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande |  Facebook |

23/02/2006

Par la fenêtre - Lahti (Finlande)

Lahti est une ville connue pour son stade de saut à ski. En ce qui me concerne, c'est plutôt le ville où habitent des amis Finlandais, et où je suis chaque fois bien reçu. Le sauna est chaud (c'est tout ce qu'on lui demande) et l'atmosphère paisible. En mars 1997, je me suis retouvé là, dans cette bourgade à une demi-heure au Nord-Ouest d'Helsinki, un week-end, et des enfants sont venus sonner. C'est une coutume pascale (= de Pâques), les enfants viennent chercher des bonbons. Pour ce faire ils apportent des branches garnies de fleurs en papier (les premières fleurs apparaîtront pour du vrai en... mai) et récitent des poèmes chantés. Dehors on aimerait voir des signes du printemps. Mais la neige est toujours présente, comme l'atteste ce croquis réalisé au crayon de couleur et marqueur noir depuis la fenêtre.

23:45 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : finlande |  Facebook |

21/02/2006

L'Esplanade (Helsinki)

la "Pohjan Esplanadi" est un des lieux incontournables de la ville: cette petite perspective arborée relie le "Mannerheimintie" (boulevard "Mannerheim", artère principale) au port et à la cathédrale orthodoxe Uppenski. Ici, au croisement avec la "Mikonkatu", la neige s'est mise à tomber sur les grands immeubles classiques. Ne trouvant pas le musée que je cherchais, je me suis retrouvé au "Kappelli", où l'on déguste du café sous une verrière "art nouveau". C'était en janvier 1999.

09:57 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : finlande |  Facebook |

20/02/2006

cabane lapone (Helsinki)

Cette cabane lapone en rondins ne mesure en réalité que 2 mètres 50 de haut, toit compris, et trois mètres de large (côté pignon), mais cela n'a pas du être simple de la démonter, puis de la transporter de Laponie jusque sur l'île de Seurasaari, à Helsinki. C'est sur cette belle île boisée qu'a été installé un "musée de plein air" (semblable à Bokrijk, au fourneau Saint Michel ou à l'île de Skansen à Stockholm), musée auquel on accède par un pont de bois. Sur cette île bordée de rochers, des centaines de magnifiques bâtiments, certains visitables, témoignent de la diversité et du savoir-faire local dans le domaine de la construction en bois. Peu de bâtiments de ces époques ont résisté aux incendies systématiques perpétrés par l'armée allemande pendant le seconde guerre mondiale. En janvier 2000, j'ai dessiné au marqueur Pentel ce "cottage" lapon ("tuparakennus") dont le toit est recouvert de paille brun-rouge pour la partie gauche, et de mousse pour la partie droite (les rondins de droite étaient plus foncés, sans doute était-ce la partie la plus récente, il y avait d'ailleurs une cheminée de pierre sur l'autre versant de ce toit de mousse) La longueur totale n'est que de 5 mètres, difficile d'imaginer comment une famille de Lapons peut vivre dans cet espace..

10:02 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : finlande |  Facebook |

11/02/2006

dessiner le plus vite possible

Un match de hochey sur glace ça va très très vite. Ici à Helsinki, chaque phase de jeu est ponctuée par un show ultra-court de pom pom girls!

20:12 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande |  Facebook |

10/02/2006

Fenêtres finlandaises à Tampere

Tampere est actuellement la deuxième ville finlandaise, caractérisée par le fait que le centre est industriel et plutôt moderne, et la périphérie plutôt ancienne. C'est dans cette partie plus ancienne, construite sur une ancienne moraine glaciaire, que j'ai recensé, en me baladant parmi ces maisons de bois palissé que j'aime tant, plus de 20 types de fenêtres différentes. Toutes ces baies sont en triple vitrage, à travers lequel on percoit, en se promenant, de douces et chaudes lumières. Les Finlandais sont des gens chaleureux, bien plus qu'on ne pourrait l'imaginer quand on pense à la Scandinavie. Ce soir-là, en mars 1997, une jeune fille qui s'en allait à l'église luthérienne m'a souhaité bienvenue à Tampere ("tervetuloa") puis m'a accompagné en toute confiance vers le centre car j'étais perdu, et plus tard deux jeunes punks m'ont raconté, autour d'une bière "Kahru" (ce qui veut dire "ours") l'histoire communiste de cette ville si particulière.

14:26 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : finlande |  Facebook |

07/02/2006

La Laponie Finlandaise par moins 25 degrés

Même à Pâques il fait froid à Saariselka, car nous sommes largement au dessus du cercle polaire. L'aéroport d'Ivalo a été construit en rondins, pour le plus grand plaisir des touristes. On y accède par une route creusée dans 2 mètres et demi de neige, ce qui crée de grands murs sous le ciel bleu, de part et d'autre des quelques voitures. Juché sur mes raquettes, je me suis donc déplacé à deux mètres cinquante au dessus du plancher des rennes pour dessiner ce qui dépassait de la neige. Impossible de déposer un sac à côté de soi car il s'enfonce de 30 centimètres dans la neige, à moins de le poser sur les pistes dammées par les motoneiges, ces trucs bruyants et nauséabonds.

Plus loin dans les étendues blanches, j'ai dessiné d'autres sapins (c'est tout ce qu'il y avait à voir) pendant qu'un mésangeai imitateur ("kuukkelli") me faisait ses commentaires. La nuit il y avait davantage à voir: feux de Saint Elme et Finlandaises fêtant le retour de la lumière avec force vodka. Ce dessin a été réalisé en avril 1997, au bambou et brou de noix, et j'ai été assez vite pour qu'il ne gèle pas.

00:20 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, arbre |  Facebook |

02/02/2006

Le Musée Kiasma (Helsinki) - 2

Nous voici à l'intérieur de ce fameux musée d'art contemporain, que je viens de décrire précédemment. Je l'ai visité au moins 3 fois et son allure variait à chaque fois, mais le hall courbe présenté ici était à chaque fois un des lieux où j'aimais me retrouver. Ici, depuis la mezzanine (je ne sais pas comment on dit en finnois), on avait une belle vue sur cette oeuvre d'Henrik Hakansson, un Germano-Suédois qui présentait une installation à base de plantes aériennes et de fil de métal. 3 cables traversaient le hall et les plantes se présentaient sur cette "portée" comme un langage naturel discret.

Le nom de l'oeuvre ("The Thin Line Between Love And Hate" - "la fine ligne entre amour et haine" -) datait de 2001 et évoquait un équilibre "sur le fil". Les autocollants ronds sont ceux qui font office, dans ce musée, de "ticket d'entrée". On les colle quelque part en évidence. Moi, ce fut dans mon carnet.

23:51 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, musee |  Facebook |

le Musée Kiasma (Helsinki) - 1

Le "Kiasma" est le (relativement) nouveau musée d'art contemporain à Helsinki. Pendant mes divers voyages en Finlande, j'ai pu voir les travaux de cet édifice courbe évoluer dans la neige, sous le regard froid du héros Mannerheim (ce héros national, militaire et homme politique de poigne, figure sur la gauche de mon croquis, sur son cheval de bronze. En janvier 2002, je vivais aussi mon premier voyage depuis l'entrée de la Finlande (et de la Belgique) dans la (récente) zone Euro.

Aah Euroland... La Finlande vivait cet événement dans l'euphorie. Du restaurant ("ravintola") Lasipatatsi, je voyais passer les indigènes qui me semblaient plus européens que jamais. "ARS 01" était le nom de l'expo d'art contemporain présentée dans ce musée très "jeune" et très pertinent. Des silhouettes de mousse polyuréthane ornaient la façade, et cela donne à ce croquis réalisé au marqueur un côté un peu éclaté.







23:43 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande, musee |  Facebook |

27/01/2006

Carélie: la frontière Russe

La Carélie est la région frontalière de Finlande qui fait face à la Russie. Il y a même une grosse partie qui a été "confisquée" par les Russes après la seconde guerre mondiale. C'est une région caractérisée par sa culture très riche, ses maisons de bois finement sculptées, ses ours (très nombreux) et... le groupe musical Värttina, originaire de Räkkulä, un groupe folk-pop découvert ici en Belgique grâce à une grande amie, ce qui a été à l'origine de mon premier voyage en Finlande.

Ce voyage-ci, en septembre 1999, devait être le huitième voyage, via les villes d'Helsinki, Kuopio, Joensuu et Ilomantsi. Je vois que vous connaissez.

Cette région (Joensuu) est la plus à l'est de la Communauté Européenne. Je me suis fait conduire sur les 16 kilomètres de cette piste de cailloux, le nez vissé à la fenêtre pour tenter en vain d'apercevoir des élans, par un fan de rallye qui mettait le pied au plancher. Donc, pfft, pas d'élans... piste qui méne à 30 mètres de la frontière russe, située au milieu de la rivière. De l'autre côté, des bois d'épicéas bien serrés, et sous ceux-ci, selon mon guide, des soldats russes couchés dans la mousse. Juste pour voir cette rivière, cette stèle, faire ce croquis (au marqueur), il a fallu demander l'autorisation à la brigade frontalière de l'armée en allant remplir des formulaires dans... un musée des armes, tout pareil à celui décrit par Arto Paasilinna dans "la cavale du géomètre".

Et après, vite remballer mon matériel de croquis car mon guide était impatient de battre son propre record de vitesse pour le retour.

00:03 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande |  Facebook |

25/01/2006

Près du chantier naval, Helsinki

A chaque fois que j'allais en Finlande pour faire des caricatures, je passais au moins 2 jours dans cette capitale. En janvier 1999, j'étais parti tester un restaurant carélien près du chantier naval. Il faisait nuit le matin jusque 10 heures, et le soir à partir de 16h00 environ. Ce croquis a été fait de nuit, debout, les pieds dans la neige, au carrefour des rues Hietalahdenkatu et Kalevankatu. J'adore les maisons de bois, il en reste peu car les nazis en ont brûlé la majorité. Seuls les rails de trams dépassent de la couche de neige. C'est de la neige que vient la lumière. Elle est orange en ville, à cause de l'éclairage public, et les ombres sont (donc) violettes.

Ce croquis a été fait au marqueur noir, en mitaines parce qu'il devait faire moins 10. Toutes les heures, des bulldozers dispersent du gravier sur les routes, ou alors remplissent des containers avec la neige qu'ils ramassent. La neige est jetée à l'eau, dans le port, à travers un immense tamis de 20 mètres carrés qui récupère le gravier.

02:51 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : finlande, industriel |  Facebook |

23/01/2006

île de Lapinlahti, Helsinki

Ce croquis au brou de noix a été réalisé à Helsinki (Finlande) en janvier 1998, au pinceau, bambou et brou de noix. C'est le bord de mer, les rochers noirs tranchent sur la glace dans cette nuit presque perpétuelle (4 heures de clarté à cette latitude en cette saison).

Il faisait froid (moins 10? moins 15?), je portais deux paires de gants, et j'avais du mal à dessiner, quand je me suis rendu compte que mon brou de noix était gelé. Cela ne m'est arrivé qu'une fois, pourtant je suis allé environ huit fois là-bas en Finlande, dont une fois en Laponie, par une météo plus froide encore.Allez, une petite pensée pour mes amis Jorma et Heimo, qui à cette heure sont au sauna avec un verre d'aquavit et un autre de "Lapin Kulta".

21:40 Écrit par Benoi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finlande |  Facebook |